IoT: Internet of Things

Le Wifi est-il optimisé pour l’IoT ?

Avec une estimation de plus de 6.4 milliards d’objets connectés d’ici fin 2016 (source: Gartner), ce qui représente une augmentation de 30% par rapport à 2015, Il est clair que l’internet des objets (IoT) a de beaux jours devant lui et surtout de gros challenges à relever (standardisation, sécurité, intégration …).

Le Wifi qui fait partie intégrante de notre vie quotidienne et qui souffle cette année sa 17ème bougie a atteint une phase de maturité et de stabilité, serait-il le meilleur réseau pour l’IoT ?

Maturité et Standardisation

Le M2M et l’IoT sont en cours de standardisation, les principaux acteurs de ce domaine se rassemblent dans des organismes et forment des consortiums, citons à titre d’exemple:

Vu le nombre d’organismes, nous pouvons comprendre l’ampleur de la tâche, mais entre temps, il faut profiter de cette avancée technologique et se baser sur le réseau Wifi qui est une technologie mature, standardisée, ayant fait ses preuves de stabilité et d’efficacité.

Sécurité

L’un des enjeux majeurs de l’IoT concerne la sécurité des données qui circulent entre les « objets » ou avec le cloud. On ne peut même plus savoir quelles informations sont envoyées par les objets, comment elles sont traitées, beaucoup de solutions sur le cloud, beaucoup d’API et surtout beaucoup de pirates.

Le software-defined networking (SDN) est donc la solution la plus naturelle, permettant de scanner le trafic et de contrôler le point d’entrée du réseau. Le SDN est une architecture supportée par le Wifi.

De plus le Wifi supporte le mécanisme de protection WPA2.

Coût

Les principaux utilisateurs de l’IoT, qui sont les entreprises et les industries préfèrent utiliser le Wifi, car changer d’infrastructure coûte très cher et la Tunisie regorge d’experts qualifiés dans ce domaine d’activité. De plus les industriels préfèrent tabler sur une technologie ayant fait ses preuves.

Portée et consommation

Le Wifi n’est pas exempt de défauts, il est limité par sa portée, suivant les antennes on peut dépasser le kilomètre dans un environnement dégagé, mais dans la réalité, la portée est beaucoup moindre.

Il n’est pas optimisé pour les objets ayant des batteries leur garantissant un fonctionnement pouvant atteindre les 5 ans.

L’alternative au Wifi

L’alliance Wifi est consciente des limitations de son réseau traditionnel, c’est pourquoi elle travaille sur un réseau basse fréquence (sous la barre de 1 Ghz) et basse consommation, le Wifi Halow.

De nouveaux protocoles ont aussi vu le jour, tels que LoRa et celui de Sigfox (nous en reparlerons dans un prochain article). En Tunisie nous commençons à évoquer ces réseaux et les domaines d’application comme le parking connecté, néanmoins nous sommes confrontés à des barrières législatives limitant l’exploitation de ces technologies.
A ce stade, le Wifi semble être le choix le plus approprié pour l’internet des objets, car il possède le potentiel pour relever tous les défis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *